Argument du jour : Ségolène Royal : "Apportez votre passion"

Publié le par yann


 Comment faire en sorte que les mutations soient un progrès pour tous et non pas une précarité nouvelle ou des menaces pour chacun? Sur ce sujet comme sur bien d'autres, chaque Français a son mot à dire. Le PS est prêt à les entendre. "Adhérer au Parti socialiste, pour participer aux décisions qui vous concernent : élaborer un projet, voter, savoir quelle France nous voulons construire pour les générations qui viennent", confirme Ségolène Royal. La présidente de la région Poitou-Charente vous enjoint avec enthousiasme à "apporter vos idées, apporter vos convictions, apporter votre passion, apporter votre désir pour que l’on puisse construire ensemble l’avenir"!

Publié dans Interviews

Commenter cet article

grégoire kueny 01/06/2006 22:46

Qui a dit le 10 janvier 1998 à l'émission La Marche du Siècle :

"... Exclure un jeune du système éducatif est un échec..." et "...chaque jeune est formidable..."?

Qui a dit le 31 mai 2006 :

Il faut " retirer des collèges les gamins qui y font la loi et qui pourrissent la totalité d'un établissement scolaire " ? (France 2)

Ségolène Royal !

Aprsè l'émission de la Marche du siècle j'ai envoyé une lettre ouverte à Ségolène Royal. L'hebdomadaire " Valeurs actuelles" du 28.02.1998 en a publié un extrait. Elle m'a répondu. Extraits des deux courriers :

"... Le reportage sur la violence en milieu scolaire dans un lycée technique était effrayant. L'intervention de Madame le ministre, Ségolène Royal, était étonnante voire irresponsable ou totalement inadaptée. J'ai entendu "qu'exclure un jeune du système était un échec" et que "chaque jeune est formidable". Cela voudrait dire que l'école serait responsable de cette exclusion? Est-ce bien le moment de dire aux jeunes - qui me manquent de respect ou qui me font savoir qu'ils "s'en foutent" de ce que je dis, voire qui menacent d'être violents envers moi", tu es formidable? Non, Madame le ministre. Il suffit d'écarter du système le petit nombre d'élèves qui ne respectent plus rien et qui constituent un danger et un mauvais exemple pour les autres. Nous attendons des mesures fermes envers eux..."
"Monsieur,
...En tant qu'enseignant, vous n'ignorez pas que j'ai mis en place ette année une importante opération, "Les initiatives citoyennes pour apprendre à vivre ensemble", destinées à réapprendre à chacun le civisme et la citoyenneté...Oui, "exclure un jeune du système éducatif" reste pour moi un échec de l'institution qui n'a pas su, à un moment ou à un autre, valoriser ce jeune dans son domaine d'excellence ou de prédilection. Oui "chaque jeune est formidable", à condition que chacun veuille bien accepter les différences de l'autre..." Ségolène Royal.

Je lui ai également suggéré dans mon courrier de 1998 : "...vous pourriez rendre obligatoire des séances de pédagogie familiale pour tous les parents qui inscrivent un enfant dès la maternelle... Ces séances auraient pour but de rappeler aux parents qu'il est de leur devoir d'éduquer les enfants. Le contenu : le respect de l'adulte, de la règle, de la loi, les interdits nécessaires à mettre en place, le temps à prendre avec chaque enfant, la nécessité de lui montrer que ses parents l'aiment..."
En 2006, Ségolène Royal estime qu'il " Il faut épauler les familles, ne pas les disqualifier et quand les incivilités se multiplient, avoir un système d'obligation pour les parents de faire des stages dans les écoles de parents..." (France 2)

Au-delà de l'anecdote je constate que Ségolène Royal est devenue réaliste. Il serait important pour les hommes politiques d'être réellement à l'écoute de ceux qui sont sur le terrain.
J'ai envoyé un second courrier à Madame Ségolène Royal (3 novembre 1999) qui n'a jamais eu de réponse de sa part. Je lui ai fait part de l'échec de l'école primaire dans l'apprentissage de la lecture. Je lui ai posé les questions suivantes :
" ...- Pourquoi refuser de se poser la question de l'efficacité de telle ou telle méthode de lecture?
- Pourquoi ne pas revenir à une méthode qui a fait ses preuves, tout en la modernisant grâce aux découvertes récentes? Mon père qui a enseigné plus de vingt ans en CP, a appris à lire à tous ses élèves, sans exception, au moyen de méthodes traditionnelles.
- Devant des chiffres aussi significatifs et des effets aussi massifs, ne serait-il pas souhaitable de mettre en cause certains à priori?
- Du moins ne vous paraît-il pas opportun de développer une attitude critique à l'égard de votre propre démarche et de vous remettre en cause? ..."
Je ne sais quelle est la position actuelle de Ségolène Royal sur ce sujet, mais je constate que Gilles de Robien a pris conscience du problème et prend, à ce sujet, des mesures qui vont dans le bon sens.

( L'intégralité des courriers (1998 et 1999) sont publiés dans mon ouvrage " La famille est l'avenir de l'école " F.X de Guibert 2000 Annexes).